5 May 2021

5 mai 2021

Journée mondiale de l’hygiène des mains : un enjeu de santé publique !

Journée mondiale de l’hygiène des mains : un enjeu de santé publique !

Célébrée chaque année le 5 mai depuis 2009, la Journée mondiale de l’hygiène des mains a pour but de sensibiliser l’opinion publique à l’importance de l’hygiène des mains pour prévenir les maladies et la propagation des infections.

Le geste est simple et la consigne maintes fois répétée depuis un an maintenant : se laver les mains avec de l’eau et du savon est une règle d’hygiène de base qui sauve des vies face au virus de la Covid-19. Mais pour 2,2 milliards de personnes, qui vivent sans accès à une eau potable, ce conseil de bon sens est impossible à mettre en œuvre au quotidien. Comment se laver les mains régulièrement sans eau à disposition ?

L’accès à l’hygiène et le lavage des mains avec savon restent une question fortement négligée, malgré des besoins considérables : 3 milliards de personnes ne disposent pas de quoi se laver les mains avec de l’eau et du savon à domicile. Nombre d’hôpitaux et d’établissements scolaires dans les pays en développement sont également dépourvus d’installations sanitaires.

La majorité des pays ne disposent pas d’objectifs nationaux pour atteindre la couverture de base des installations de lavage des mains. L’hygiène est peu prise en compte dans l’ODD 6 ou dans la définition du droit humain à l’eau et à l’assainissement. La pandémie liée au Coronavirus a montré de façon extrêmement importante les inégalités d’accès à l’eau et à l’hygiène et leurs conséquences.

Négligé par les gouvernements et les bailleurs, l’accès à l’assainissement et l’hygiène est pourtant indispensable pour atteindre les ODD, à commencer par celui sur la santé (en réduisant fortement la morbidité diarrhéique et la propagation des maladies), mais aussi ceux sur l’éducation, l’égalité des genres, la nutrition, etc. L’action publique est décisive dans ce domaine. Il est nécessaire d’accorder une plus grande attention politique à l’hygiène, et de la considérer comme un pilier des interventions de santé publique. Des actions pour changer le comportement au niveau individuel et sociétal sont essentielles pour créer une culture de l’hygiène des mains et de l’assainissement. Les installations doivent être disponibles partout pour faciliter ces comportements.

Sensibiliser les populations aux bienfaits de l’hygiène et de l’assainissement permettrait également d’augmenter leur demande pour accéder à leur droit à l’assainissement, ce qui aurait un impact certain sur la mobilisation des responsables politiques, et par conséquent sur la mobilisation des financements.

Pour aller plus loin :

  • Tribune d’un collectif de 40 ONG française « Covid19 et eau potable : L’Etat en première ligne », publiée sur liberation.fr en mai 2020 et accessible ici
  • Document de positionnement et recommandations des ONG du secteur eau et assainissement sur la crise sanitaire de la Covid19, accessible ici
  • Document de capitalisation des ONG Wash françaises « Garantir l’accès à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène dans les lieux de vie informels de France », accessible ici
  • Replay du webinaire « Un très inégal accès à l’eau » organisé le 25 mars par la Coalition Eau dans le cadre du printemps de l’eau 2021, accessible ici
  • Vidéo « Elu.es à l’eau ! » de la campagne de mobilisation « L’eau est un droit ! », accessible ici

More information