Ce qui nous réunit

Pour les ONG membres de la Coalition Eau, le problème de l’accès à l’eau et à l’assainissement est avant tout un problème de volonté politique, de changement des mentalités et de modification des pratiques. C’est pourquoi elles ont créé en 2006 un espace de dialogue, de travail et de mobilisation : la Coalition Eau.

Des constats alarmants

Bien que le droit à l’eau et à l’assainissement ait été reconnu comme un droit de l’Homme par les Nations Unies en juillet 2010, 1,8 milliards de personnes consomment encore aujourd’hui une eau contaminée par des matières fécales et 2,5 milliards de personnes sont toujours sans accès à un assainissement de base. Les conséquences sont immenses. L’eau insalubre, l’assainissement inadéquat et le manque d’hygiène sont l’une des premières causes de maladies à l’échelle planétaire et tuent chaque année près de 2 millions d’enfants de moins de cinq ans.

En outre, les ressources en eau sont de plus en plus menacées. Dans bien des zones, les cours d’eau ne peuvent plus faire face à l’augmentation de la pression liée à l’activité humaine (gaspillage, pollution…). 90 % des eaux usées des pays en développement sont rejetées, sans avoir été traitées, dans les rivières, les lacs et les zones côtières. La pollution et les modes d’utilisation non durables de la ressource ne cessent d’entraver sa qualité et de contribuer à la dégradation de l’environnement.

L’eau, un enjeu fondamental

L’eau, élément fondamental et transversal, se situe au cœur du développement. L’amélioration de l’accès aux services et la bonne gestion de l’eau impacte positivement l’ensemble des secteurs : alimentation, santé, éducation, égalité des genres, économie,  énergie, environnement, paix et sécurité…

De nombreux rapports et déclarations reconnaissent la valeur sociale et environnementale de l’eau, affichent un souci d’équité dans l’accès à ce service public et répètent la nécessité d’associer aux décisions tous les acteurs concernés, et pas uniquement les décideurs politiques et économiques. Dans les faits, ces impératifs sont battus en brèche par des intérêts économiques et financiers, ainsi que par le désintérêt de nombreux responsables politiques. Pourtant, le problème de l’accès à l’eau et à l’assainissement est un véritable enjeu de société et doit être considérée comme une prioirté, à la fois politique et financière.

Pourquoi une coalition ?

Au milieu des années 2000, une dizaine d’ONG françaises, actives dans le secteur de l’eau et de l’assainissement, travaillaient collectivement pour proposer des avancées constructives lors des grands rendez-vous internationaux. En 2006, suite à leur mobilisation pour le Forum Mondial de l’Eau de Mexico, ces ONG ont jugé indispensable de pouvoir bénéficier d’un espace continu et permanent de concertation et de mobilisation. Ainsi, parallèlement à leurs actions de terrain, elles ont mis en place un espace collectif de dialogue, de travail et de mobilisation : la Coalition Eau. Celle-ci vise à faire entendre la voix de la société civile là où naissent les décisions politiques et financières, et là où se négocient les stratégies de développement, tant au niveau national qu’international.

Téléchargements