13 September 2019

Rapport GLAAS 2019

UN-Water publie son nouveau rapport d’analyse et d’évaluation mondiales sur l’assainissement et l’eau potable

UN-Water publie son nouveau rapport d’analyse et d’évaluation mondiales sur l’assainissement et l’eau potable

UN-Water a publié l’édition 2019 du rapport GLAAS (Global Analysis and Assessment of Sanitation and Drinking-Water), une initiative pour l’analyse et l’évaluation mondiales sur l’assainissement et l’eau potable.

Le rapport GLAAS 2019 s’appuie sur les résultats d’une enquête réalisée auprès de 115 pays et territoires et de 29 organismes d’aide extérieure, tels que les ministères consacrés au développement international, les agences des Nations Unies et les organisations non gouvernementales.

Cette édition analyse quatre domaines essentiels des systèmes d’approvisionnement en eau, d’assainissement et d’hygiène (EAH) : la gouvernance, les financements, le suivi-monitoring et les ressources humaines, en portant une attention particulière aux politiques, plans et cibles nationales.

Le suivi des cibles 6.a et 6.b de l’Objectif du Développement Durable 6 est également présenté dans ce rapport.

Le rapport GLAAS 2019 en résumé

Ce rapport montre que, dans une écrasante majorité de pays, la mise en œuvre de plans et de politiques en matière d’eau, d’assainissement et d’hygiène est entravée par le manque de ressources humaines et de financements.

La majorité des pays ont adopté des politiques en matière d’eau potable (94%), d’assainissement (94%) et d’hygiène (79%) et ont élaboré des plans de mise en œuvre pour appuyer ces politiques. Toutefois, moins d’un pays sur six parmi ceux qui ont défini un plan de mise en œuvre chiffré dispose des financements nécessaires pour le déployer.

Moins de 15% des pays ont les ressources financières ou humaines nécessaires pour mettre en œuvre leurs plans.

Efforts réalisés pour ne laisser personne de côté

  • Plus de 2/3 des pays ont pris des mesures dans leurs politiques et plans nationaux pour atteindre les populations les plus pauvres.
  • Mais seulement 40% des pays disposent de mesures de financement de ces efforts qui sont appliquées de manière cohérente.
  • Environ 3/4 des pays dans lesquels la défécation en plein air (taux > 2 %) est encore pratiquée incorporent des mesures pour y remédier dans leurs politiques et plans.

Des systèmes financiers nationaux insuffisants

Alors que la plupart des pays ont des plans de financement pour l’EAH, moins de 15% des pays indiquent disposer d’un financement adéquat pour mettre en œuvre les plans nationaux EAH.

Les rapports détaillés sur les données financières EAH sont également rares. Seuls 22 % des pays et territoires ont pu fournir des données budgétaires EAH désagrégées pour l’eau potable et l’assainissement

19 pays et un territoire ont signalé un déficit de financement de plus de 60% entre les besoins identifiés et les financements disponibles pour le secteur EAH.

Les données issues de 35 pays montrent que les ménages contribuent pour deux-tiers au total des dépenses EAH.

Une APD mondiale EAH en augmentation 

L’Aide Publique au Développement globale pour le secteur est en augmentation : 9,1 milliards d’euros d’engagements en 2017 (soit une augmentation de 19% par rapport à 2015) et 6,9 milliards de décaissements la même année. L’APD pour l’eau et l’assainissement représente 4,6% des engagements mondiaux d’APD.

Toutefois, seulement 37% de l’APD est ciblée vers l’assainissement (contre 63% pour l’eau potable). Seulement 22% de cette APD bénéficie aux systèmes de base (la majeure partie étant ciblée sur les systèmes à grande échelle).

En 2017, en termes de dons bilatéraux, les plus gros bailleurs sont USAID (513 millions de USD), la Commission Européenne (401 millions USD), BMZ (356 millions USD), JICA (255 millions USD), DFID (226 millions USD) et la coopération néerlandaise (195 millions USD).

Pour les prêts bilatéraux, il s’agit de la Banque Mondiale (900 millions USD), JICA (883 millions USD), l’AFD (603 millions USD), et la BMZ (515 millions).

Lien entre cibles EAH et ODD 

Les cibles nationales du secteur EAH intègrent de plus en plus les ambitions des ODD, visant à fournir une couverture universelle et à atteindre des niveaux de service plus élevés :

  • La moitié des pays environ ont fixé, en milieu urbain comme en milieu rural, des objectifs nationaux pour parvenir à 100% d’approvisionnement en eau potable géré en toute sécurité (ou un niveau supérieur au niveau élémentaire) d’ici à 2030.
  • Moins d’un tiers des pays font explicitement référence aux éléments de l’assainissement géré en toute sécurité dans leurs objectifs nationaux de couverture en matière d’assainissement

Des progrès sont également nécessaires dans la couverture de l’assainissement urbain pour atteindre les objectifs nationaux en matière de services élémentaires et limités : 16 des 29 pays doivent accroître leur couverture de plus de 2,9 points de pourcentage par an pour atteindre leurs cibles nationales de couverture urbaine en matière d’assainissement élémentaire et limité.

Redevabilité :

Plus des deux-tiers des pays indiquent qu’ils conduisent des revues sectorielles conjointes (65% d’entre eux ayant organisé une revue dans les 2 dernières années). Ces revues permettent souvent d’établir des priorités et impulser les activités.

Participation :

Sur les 115 pays, environ trois-quarts rapportent avoir défini des procédures de participation dans les lois ou politiques relatives à l’eau. La participation du public à la définition des plans nationaux se fait souvent via des consultations ou des ateliers, et à travers des ONG et des organisations de la société civile.

Toutefois, au niveau local, environ 6 pays sur 10 indiquent que les ressources humaines et financières pour soutenir la participation des communautés ne sont pas disponibles. Par conséquent, les activités ne sont pas mises en œuvre au niveau local. Seuls 41% des pays ont indiqué que des réunions régulières pour favoriser l’engagement des citoyens avait eu lieu dans la moitié des entités administratives en charge de l’eau et l’assainissement.

POUR ALLER PLUS LOIN

  • Retrouvez le rapport (en anglais), ici
  • Retrouvez le PPT de lancement du rapport, présenté lors de la Semaine Mondiale de l’Eau 2019, ici
  • Retrouvez le communiqué de Presse de l’Organisation Mondiale de la Santé à l’occasion de la sortie du rapport GLAAS 2019, ici

More information