17 February 2020

Forum Mondial de l’Eau 2021

Qu’en attendre?

Organisé tous les trois ans par le Conseil Mondial de l’Eau et un pays hôte depuis 1997, le Forum Mondial de l’Eau (FME) est le grand rendez-vous de la communauté de l’eau, rassemblant de nombreux acteurs (politiques, institutionnels, bailleurs, secteur privé, organisations humanitaires et acteurs de développement, agences intergouvernementales, acteurs de la recherche et de l’enseignement). La prochaine édition aura lieu en mars 2021 à Dakar au Sénégal. Depuis 2015, la Coalition Eau mène une réflexion sur la portée et l’impact des FME. Elle publie une note « Forum Mondial de l’Eau 2021 : Qu’en attendre ? »

Cette note de positionnement présente (i) une analyse des opportunités et limites des FME, (ii) une réflexion sur l’intérêt stratégique du prochain FME organisé au Sénégal en 2021 et (iii) des recommandations afin de renforcer l’impact de cet événement. Elle contient également une présentation du Forum Alternatif Mondial de l’Eau.

CONSTATS A RETENIR

  • Les opportunités et limites des FME selon la Coalition Eau

o   Un espace d’échanges et de rencontre multi acteurs, utile pour se tenir informé des réflexions sur le secteur et valoriser son action auprès de la communauté internationale de l‘eau

o   Une opportunité de renforcer des plaidoyers et dynamiques nationales en préparation de l’événement, et d’organiser des mobilisations sociales

o   Une légitimité contestée (Conseil Mondial de l’Eau) et un coût financier élevé (20 millions d’euros) pour un événement « hors sol »

o   Une portée politique faible, dans le contexte d’un secteur de l’eau très morcelé à l’international

  • Quel intérêt stratégique pour le Forum de Dakar 2021 ?

o   Un forum « africain »

o   Une volonté de donner une dimension politique (Sommet des chefs d’Etats)… à concrétiser

o   Un Forum avec un impact sur le terrain ? (initiative de labellisation)

o   Des incertitudes sur les financements et l’organisation

DES RECOMMANDATIONS POUR DES FME PLUS IMPACTANTS

  1. Assurer une participation représentative et effective de la société civile (inclusion dans les processus préparatoires, financements dédiés, jeunesse…)
  2. Assurer un fonctionnement du Forum intègre, tant dans sa préparation que dans sa tenue (budget maitrisé et transparence, utilisation des « fees » payées par le Sénégal au CME pour les projets terrain, évaluation indépendante…)
  3. Inclure, dans l’architecture thématique du Forum, la prise en compte de thématiques spécifiques (assainissement, droits humains, crises humanitaires, Sahel, bonne gouvernance, lutte contre la corruption, climat)
  4. Améliorer les impacts concrets du Forum (un Sommet des chefs d’Etats, des engagements concrets et suivis, une connexion avec les processus internationaux sur l’ODD 6)
  5. Promouvoir la mise en place d’un espace intergouvernemental onusien pour le suivi des ODD liés à l’eau et l’assainissement, distinct des Forums Mondiaux de l’Eau

Download

More information