18 Décembre 2019

CHANGEMENT CLIMATIQUE

L’AFFAIRE DU SIÈCLE : UN AN APRÈS

L’AFFAIRE DU SIÈCLE : UN AN APRÈS

Il y a un an, quatre organisations d’intérêt général ont assigné l’Etat français en justice, devant le Tribunal administratif de Paris, pour inaction face aux changements climatiques. Leur objectif est de faire reconnaître par le juge l’obligation de l’Etat d’agir pour limiter le réchauffement planétaire et pour la protection des citoyens face aux risques induits par les dérèglements climatiques.

Il y a un an, 2,3 millions de signataires donnaient à l’Affaire du Siècle une puissance qui lui a permis de faire entendre son message.

La COP 25, qui s’est tenue à Madrid, se termine sur un compromis trop insuffisant face à l’urgence climatique. 500 000 citoyens ont défilé dans les rues de la capitale espagnole pour exprimer leur inquiétude et inciter les 196 pays participant à la COP25 à prendre des mesures plus importantes. Le résultat est très en-deçà des attentes et les accords conclus à Madrid sont insuffisants pour contenir le réchauffement global à 1.5°C.

Notre Affaires à Tous, la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme, Greenpeace France et Oxfam France, ont unis leur force pour faire réagir l’Etat français. Les actions de l’Etat ne sont toujours pas à la hauteur des enjeux climatiques.

L’Affaire du Siècle passe désormais à une nouvelle étape pour que l’Etat ne puisse plus ignorer l’urgence de la situation planétaire, et pour enfin faire respecter les droits des Français.es. En appelant les citoyen.ne.s à témoigner des conséquences des changements climatiques qu’ils constatent déjà dans leur quotidien, l’ADS veut relayer les inquiétudes de la population.

Ces témoignages permettront d’alerter les pouvoirs publics de la gravité de la situation et de faire en sorte que l’Etat réponde au recours juridique, et surtout, qu’il agisse. La parole des Français.es permettra de montrer à l’Etat que la population souffre déjà de son inaction.

Pour en savoir plus

  • Pour témoigner, vous pouvez vous rendre sur le site de l’Affaire du Siècle.
  • Pour plus d’informations, vous pouvez suivre l’Affaire du Siècle sur TwitterFacebook ou Instagram.

More information