23 Mars 2020

HOMMAGE

Jacques Oudin, initiateur de la loi sur le 1% eau

Après l’annonce du décès de Jacques Oudin, atteint du COVID-19, la Coalition Eau souhaite lui rendre hommage et rappeler son engagement pour l’accès à l’eau avec la loi « Oudin-Santini » qui a permis la création du 1% solidaire eau.

La Coalition Eau adresse ses sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

Ancien Sénateur de Vendée, parmi de nombreux autres mandats, Président du Comité National de l’Eau en 2003 et engagé comme « élu de l’eau« , Jacques Oudin est une figure pionnière pour le secteur de l’eau et de la coopération internationale.

En 2005, après la survenue du tsunami qui avait dévasté l’Asie, Jacques Oudin a été l’initiateur de loi « Oudin-Santini » qui a ouvert la possibilité aux collectivités, aux établissements publics de coopération intercommunale, aux syndicats mixtes chargés des services publics d’eau potable et d’assainissement, aux agences de l’eau… de consacrer jusqu’à 1% des recettes propres de chacun de leurs budgets relatifs aux services d’eau et d’assainissement, au financement d’actions de solidarité internationale dans ces secteurs.

L’application volontaire de cette loi a permis de mobiliser 24,7 M €, soit près de 90 % des montants totaux mobilisés sur le secteur. (Source : «L’action extérieure des collectivités territoriales et des agences de l’eau – Bilan 2018» pS-Eau/AFD).

82 collectivités territoriales françaises sont à ce jour engagées et ont financé, dans le cadre de la loi Oudin-Santini, des projets de solidarité internationale. En 2018, l’effort financier des collectivités territoriales s’est élevé à 14,1 millions d’euros mobilisés (75% de ces fonds ont été mobilisés au titre de la loi Oudin-Santini et 25% au titre de la loi Thiollière) et a engendré un effet de levier important sur la mobilisation des agences de l’eau (14,1 millions d’euros mobilisés en 2018). Ceci a permis la réalisation de nombreux projets d’accès à l’eau et à l’assainissement dans des zones peu ciblées par l’aide publique au développement de l’Etat français.

A noter que ce dispositif du 1% solidaire eau représente la première source de financement pour les ONG de développement du secteur de l’eau et de l’assainissement, à hauteur de 32% des financements perçus par ces ONG en 2017 (Source: étude de la Coalition Eau « Contribution des ONG françaises à la coopération internationale pour l’eau et l’assainissement »).

Ce dispositif ambitieux permet ainsi un impact durable et réel de la collectivité sur l’accès à l’eau et à l’assainissement pour tou.te.s dans le monde.

  • Voir l’interview de Jacques Oudin sur la Loi 1%

 

Pour en savoir plus